Livre numérique en français — quels sont les freins?

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. AlexFG dit :

    Il y a pourtant des solutions bien simples déjà utilisées dans certains commerces pour réduire l'envie de piratage des livres électroniques.

    DriveThruRPG, par exemple, inscrit à l'intérieur de chaque page le nom de l'achetant pour une copie personnalisée. Vraiment moins tentant de distribuer ces livres au peer-to-peer quand le livre est retraçable à l'acheteur…

    Et puis, j'aime bien quand mes livres électroniques incluent mon nom personnel. C'est la seule chose qui fait que je sentew que mes livres électroniques sont vraiment bien, autant que les versions en papier.

  2. Philippe Roy dit :

    C’est une solution en effet, et très préférable au DRM, mais c’est une solution de libraire, pas d’éditeur, et ce sont les éditeurs qui traînent de la patte ici. Je crois que Prologue (c'est un distributeur, donc intermédiaire entre le libraire et l’éditeur) propose une signature électronique invisible.

Votre avis m’intéresse.